LA MYOPIE

Pourquoi se faire corriger la Myopie au laser à Angers ?

L’œil est un système optique comparable à un appareil vidéographique dans lequel les images doivent être correctement mises au point par l’objectif (dont les principales lentilles sont la cornée et le cristallin) sur le film sensible (la rétine) pour être transmises avec netteté et analysées par le cerveau.

L’image d’un objet vu au loin par un œil myope est floue car, cet œil étant plus long que la normale, l’image se forme en avant de la rétine. En revanche, les myopes voient net de près sans correction lorsqu’ils rapprochent l’objet de l’œil. La correction de la myopie se fait par un verre ou une lentille de contact divergent. On peut obtenir le même effet optique correcteur en aplatissant au laser ou par tout autre moyen chirurgical le centre de la cornée

Les enfants naissent, très habituellement, hypermétropes et débutent l’emmétropie à partir de l’âge de 6 ans, la cornée a alors ses mesures quasi définitives. Le cristallin stabilise son pouvoir vers 12-13 ans alors que la longueur axiale peut s’allonger jusqu’à l’âge de 20-25 ans.

La myopie est de plus en plus fréquente pour des raisons liées à l’hérédité et à l’environnement. Le déterminisme de la myopie est multifactoriel.

Elle affecte 38 % des sujets de moins de 25 ans et parmi ces derniers 4 % ont une myopie nocturne supérieure à 2,5 D entraînant une acuité visuelle inférieure au minimum légal pour la conduite. On explique le mécanisme probable : en ambiance nocturne, la stimulation visuelle de l’accommodation diminue et l’accommodation de l’œil est au repos. Or, pour de nombreux sujets, le point de repos de l’accommodation (“dark focus”) ne se trouve pas à l’infini mais à une distance beaucoup plus faible. Avec l’âge, la prévalence et l’amplitude de la myopie nocturne diminue car la perte des capacités d’accommodation ramène l’erreur de réfraction à une valeur identique de nuit comme de jour.

La myopie forte se définit par une réfraction en deçà de –6 dioptries et d’une longueur axiale supérieure à 26 mm (soit 4 mm de plus que l’œil standard). La prévalence est de 4,5 % en Europe de l’Ouest. .Elle s’accompagne souvent d’un processus dynamique de remaniement morphologique de la coque sclérale La coque sclérale qui s’amincit et devient plus extensible surtout en arrière surtout par altération de la matrice extracellulaire.Elle s’installe surtout durant la première décade alors que la myopie plus faible se situe plutôt vers la seconde décade. ).

Portées la nuit, les lentilles d’orthokératologie sont rigides et exercent une pression spécifique sur l’oeil. Elles remodèlent la courbure de la cornée centrale sur une petite zone et, ce faisant, corrigent de façon temporaire la myopie. Au matin, après le retrait des lentilles, la vue est claire. «La correction s’opère rapidement: de 75 à 80% de la réduction visée est achevée après une seule nuit de port. L’effet total de la correction survient de 7 à 10 jours après le début du traitementLe jour, l’oeil garde en mémoire la forme induite par la pression de la lentille. Mais cette mémoire est de courte durée. Dès 24-48 heures selon les personnes après l’arrêt du traitement, la myopie revient au galop de façon aussi rapide qu’elle a été compensée.Ce type de lentille de contact a été étudié pour rendre cet usage moins risqué (Dk/e élevé et solution d’entretien oxydant), mais le risque de kératite bactérienne ou amibienne n’est pas moins élevé qu’en contactologie classique. Les adeptes pensent que des années plus tard la myopie sera moins élevée: ceci a été démontré pour un enfant en croissance mais rien à ce sujet chez l’adulte.